Par-delà les Mondes

J’ai la tête dans les étoiles, littéralement, alors que je ferme ma liseuse. Mon cœur est encore ému, bouleversé par ce que je viens de lire. Ce roman est un univers que je peine à quitter.

Tamsyn, une Neklonis, parvient à s’échapper d’un centre expérimental sur la planète Lindorienne. Sans aucun souvenir de son passé, elle tombe sur la princesse de ce monde une dénommée Leela dont nous avons suivi les aventures dans « Par-delà les astres ». Protégée par Sierra depuis le départ de Rajaya, cette dernière prend la Neklonis sous son aile. Tamsyn va alors apprendre à faire confiance, s’ouvrir aux autres, mais surtout vivre une histoire d’amour avec une personne qu’elle n’aurait jamais envisagée.

Lena Clarke est une valeur sûre quand je cherche une romance à lire. Cette auteure a à son actif par moins de quatre romans et trois nouvelles. Son premier était « Par-delà les Astres » mettant en scène Leela et Rajaya que nous retrouvons dans cette suite ! Le concours d’été des éditions Reines de Cœur l’a révélée avec sa nouvelle « Piégées en mer » qui obtient le premier prix.

Dès les premiers mots de cette nouvelle histoire, j’ai été happé ! Que dis-je ? Happé n’est pas le mot adéquat à la sensation qui m’a envahi. J’ai été subjugué ! L’ambiance dans laquelle nous porte Lena dès le départ est intrigante. Je n’ai pas pu me détacher du livre jusqu’à ce que je sorte de ce laboratoire ! Je flippe, panique, me cache sous mon cousin en espérant que la pauvre Tamsyn sorte de cet enfer. Oui, oui, je suis une trouillarde. J’assume ! Même si la peur m’habite, je continue ma lecture, car il faut le dire, le personnage principal qu’est la Neklonis est un véritable aimant. À elle seule, elle vous attire dans ce roman que je sens au combien haut en émotion.

Je ne me suis pas trompée. Prenant place dans un univers différent du nôtre, « Par-delà les Mondes » est dans le genre de la science-fiction. Cela ne m’a nullement dérangé, et pour cause, la plume de l’auteure m’a fait oublier ce détail. De mon avis, ce roman est plus une romance sur fond de science-fiction que l’inverse.

J’apprécie le fait que cette histoire puisse être lue sans avoir découvert le premier opus. Car oui, « Par-delà les Astres » est la fondation de cet univers. Mais cela n’entrave en rien la lecture de l’histoire de Tamsyn si vous n’avez pas lu ce dernier. Il existe tout de même des références sympathiques à découvrir, cependant Lena explique parfaitement l’environnement et l’univers de sorte à pouvoir s’immerger dans ce récit sans être perdu. C’est grandement appréciable.

Pour une adepte de la romance et des suites, je vous suggère tout de même de vous laisser tenter par « Par-delà les Astres » avant de découvrir « Par-delà les Mondes », vous ne le regretterez pas. Vous pourrez ainsi sourire aux références, dialogues, rappel que l’auteure nous glisse dans cette nouvelle romance. Des sourires accompagnent ma lecture à chacune d’elles. Leela et Rajaya sont des personnages à découvrir et apprécier.

Tout comme Tamsyn d’ailleurs, Sierra et Kelisha. Il existe bien sûr d’autres personnages dans cette histoire, mais ces trois-ci sont pour moi les plus importants. Nous suivons l’aventure de la Neklonis, Tamsyn dont le caractère est tout aussi touchant que courageux. Elle fait preuve d’une bravoure sans failles qui nous rappelle qu’il ne faut jamais abandonner même dans les épreuves les plus dures. Esclave, elle n’a plus confiance en personne et surtout dans les Lindoriens qui se sont servis d’elle comme rat de laboratoire. Pourtant, elle est recueillie par Leela et amenée au château royal contre l’accord de Sierra.

Quel plaisir de retrouver ce personnage ! Déjà dans le premier opus, Sierra était mon coup de cœur, mais là, je confirme qu’elle l’est toujours ! Cette Lindorienne est la glace et le feu incarné. Sa carapace, son cynisme et son autorité font d’elle au premier abord un personnage antipathique. Pourtant, à mesure que le récit avance, je découvre une personne au cœur d’or, attentionnée, et un humour à faire fondre n’importe qui. Les dialogues entre elle et la Neklonis valent le détour ! J’ai ri. Qu’est-ce que j’ai pu rire comme une idiote ou sourire niaisement en lisant leur façon de s’apprivoiser. Quand deux forts caractères se croisent, cela ne peut que provoquer des étincelles. Je peux vous dire qu’il y en a eu !

Parlons maintenant de Kelisha. Nous la découvrons dès le début dans la même prison que Tamsyn. Cette Kelonienne est une véritable pile électrique ! En lisant ces passages, je me sentais rechargée d’une énergie insoupçonnée. Allongée dans mon lit, j’avais envie de sauter partout et l’aider ! Vous devez me prendre pour une folle, mais je vous assure que Kelisha vous pousse à vous bouger. J’adore son franc parlé et sa nonchalance. Ce personnage doit avoir son histoire ! Tu m’entends Lena ? Appel à Lena !

Cette dernière a une plume exquise. Je ne me lasse jamais de découvrir un nouveau roman ou nouvelle écrit de sa main. Je sais que je ne serais pas déçu. Cela se confirme aujourd’hui avec « Par-delà les Mondes ». Lena Clarke est incontestablement une auteure de romance. L’histoire qu’elle nous dépeint dans ce récit est à nous faire fondre. J’ai été ému, j’ai souri, mon cœur battait la chamade à l’unisson avec Tamsyn. Si vous cherchez une romance, ne cherchez plus et plongez dans l’univers Lena Clarke !

Vous devez vous dire que je n’ai pas dévoilé la romance dans cette chronique. Eh bien non ! Mou haha ! Un peu de suspense est bon pour la santé. Si vous souhaitez savoir de qui Tamsyn tombe amoureuse, vous n’avez plus qu’à vous procurer « Par-delà les Mondes », mais avant cela, si vous n’avez pas lu « Par-delà les Astres » faites donc ! Je ne vous menace pas… non. Je vous conseille seulement !

J’ai tout de même un petit reproche à faire à l’auteure… c’est quoi ce revirement de situation à la fin ! Tu voulais me faire avoir une crise cardiaque ? AVOUE !!! Je n’ai pu me résoudre à stopper ma lecture sans savoir comment cela se terminait par ta faute ! Je me suis couchée tard, heureusement que le lendemain nous étions dimanche !

Bref. Vous l’aurez compris « Par-delà les Mondes » ainsi que « Par-delà les Astres » sont des opus à lire. Je fais la chronique de deux livres en une seule. Je me surprends moi-même ! Voyager dans un autre univers au volant de ses deux romans ! Qui sait, vous deviendrez peut-être un pilote d’une flotte à la suite de cela ;).

Passage/Réplique préférée

« Se doigts se resserrèrent sur mes épaules. Elle s’attendait à ce que je me défende. Je le sentais à la manière dont son corps réagissait à chaque micromouvement du mien. Je ne comptais pas prendre le risque qu’elle appelle des soldats à la rescousse, si bien que je décidais d’agir rapidement. Je fis mine de lever mon bras droit d’un seul coup, dans un geste destiné à lui faire croire que j’allais la frapper au visage. Elle attrapa mon poignet au vol et, sans réfléchir plus longtemps, je lui mordis la main violemment. »

Acheter Par-delà les Astres et Par-delà les Mondes
Suis moi et abonnes toi

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Social media & sharing icons powered by UltimatelySocial