Nos Dernières Traditions de Cherylin A. NASH et Lou JAZZ

Nos Dernières Traditions

Cette histoire de Noël est une pure merveille. Je me rappelle encore quand j’ai lu le résumé au mois de décembre et me promettant de le lire. Malheureusement, le temps me manquait à cette période. L’autre jour, alors que je cherchais une nouvelle histoire à lire après Associées, je me suis souvenue de Nos Dernières Traditions.

Kitty et Devon sont incontestablement l’un de mes couples favoris. Je suis tombée amoureuse de ce conte de Noël. Je ne peux pas qualifier cette histoire autrement. C’est purement et simplement un magnifique, merveilleux conte de Noël. Bien que je l’aie lu sous des températures intenses, je n’ai eu aucun mal à me plonger dans cette romance.

Pourtant, cette histoire se retrouve avec Associées : l’usage de différents points de vue. Eh oui. Je vous ai dit ne pas être attirée par ce genre de style d’écriture, mais voilà. Dès les premières lignes, les autrices ont su me happer dans leur univers. Les points de vue changeant tous les chapitres, cela ne m’a pas dérangé du tout. Le style a su me conquérir, et cela se confirme, car l’usage de la première personne est similaire à Associées. Je comprends désormais que malheureusement pour Alexandra Mac Kargan, son écriture ne m’a pas accroché.

Le premier chapitre de cette romance hivernale nous plonge dans un monde de magie. La féérie m’a transporté. Je m’imaginais cet autre univers, découvrant avec impatience et enthousiasme l’imaginaire de ce duo à quatre mains. Le pays du Père Noël et du Père Fouettard est régi par un Haut Conseil ce qui m’a fait doucement sourire. J’ai perçu cela comme une référence à Harry Potter et je suis curieuse de savoir si cela était désiré ou non.

Au-delà de toute cette féérie, la romance est parfaite. Kitty et Devon respectivement filles du Père Noël et du Père Fouettard découvrent à mesure de leur mission leur amour. Ce dernier est tellement bien amené, développé sur les précédentes années qu’il ne peut qu’être unique. Ces deux personnages sont un véritable coup de cœur. De par leur caractère diamétralement opposé à leur costume représentant leur famille. Évidemment comme dans toutes romances, j’ai mon petit coup de cœur.

Dans cette histoire, il se porte sur Devon. Son humour tranchant, ses taquineries pour la fille du Père Noël, mais surtout son cœur en guimauve ont rapidement conquis mon cœur. D’un physique pourtant froid, sombre dû à son rôle de fille du Père Fouettard, elle n’en reste pas moins sensible, attentionnée et protectrice. J’ai également beaucoup aimé ses pouvoirs magiques et l’usage de ces derniers. Sans parler de la moto. Je crois qu’en réalité, j’ai toujours des coups de cœur pour des personnages qui me ressemblent un tant soit peu. Étrange non ?

À l’inverse de Devon, Kitty est une jeune femme sage, ordonnée, patiente et douce. Son esprit de Noël vous contamine au fil des pages et vous ne pouvez que succomber. C’est un personnage attachant et réfléchi. Elle représente parfaitement la magie de Noël et le rôle qu’elle se voit attribuer. Honnêtement, si Kitty existait réellement, les fêtes de Noël seraient d’autant plus féériques. Ces pouvoirs magiques sont cohérents et adorables, bien qu’elle se laisse influencer par sa camarade de mission.

Leurs pugilats ou flirts à mesure des pages me faisaient doucement sourire. Le couple transparait au fil de la lecture, prenant lentement sa place dans l’histoire. Le premier baiser vient après des chapitres de préparation, d’impatience. Mais il était beau. Un premier baiser digne d’un conte de Noël. Il vous fait pousser un « oh » d’émotion. De vous en parler, cela me donne envie de relire cette romance. Je le ferais, c’est certain.

Malheureusement, une fois qu’elles s’avouent leur amour (enfin !) les deux héroïnes doivent faire face à un obstacle de taille : la règle numéro un. Je ne tiens pas à vous en dire plus sur ce sujet. Vous découvrirez par vous-même cet obstacle à leur amour. Pour cela, il vous faudra lire ce conte de Noël.

Le style d’écriture des autrices est parfait pour cette histoire. Comme je l’ai dit, les différents points de vue et l’usage de la première personne ne m’ont aucunement perturbé durant ma lecture. J’ai d’ailleurs terminé Nos Dernières Traditions en deux jours ! Je ne pouvais pas lâcher ma liseuse tellement l’intrigue était addictive ! Finalement, je regrette presque ne pas avoir eu le temps de la lire durant la période de fêtes. Avec l’ambiance, l’hiver, je suis certaine que la lecture aurait été encore plus magique.

En plus de nous livrer un couple parfait avec Kitty et Devon, Cherylin et Lou nous offrent des personnages secondaires profonds, intéressants, importants pour le déroulement de l’histoire. Elles nous amènent même à la rencontre du Père Noël et la mère Noël ! Ce couple est tel que je l’image parfois, chaleureux, jovial, mais surtout gentil. Ils apportent leur lot d’humour également, ce qui est un plus ! Vous l’aurez compris, le monde créé par le duo à quatre mains est bien ficelé. Il tient parfaitement la route, bref pourrait même s’avérer réel.

Bien que l’été approche à grands pas, laissez-vous tenter par Nos Dernières Traditions de Cherylin A. NASH et Lou JAZZ ! Vous ne le regretterez pas ! La couverture du livre est à tomber. Pour l’avoir acheté en e-book, je compte me le procurer en broché afin de le relire tous les ans pour les fêtes de fin d’année. La lecture est un moyen d’échapper au quotidien, s’évader dans d’autres mondes, ressentir des émotions, vivre avec les personnages, avec Nos dernières traditions le mot « lire » prend tout son sens. Je vous remercie les autrices pour cette romance féérique et de partager avec nous leur talent certain pour l’écriture.

Acheter Nos Dernières Traditions

https://amzn.to/2r920cT

Passage favori 

Je vois Devon arriver. D’accord, elle m’a peut-être un peu manqué. Je reste néanmoins impassible. Ses cheveux couleur charbon flottent autour de son visage. Ils sont courts et des mèches en bataille tombent sur ses joues. Son arrogance naturelle ne tarde pas à apparaitre avec un sourire en coin qui m’est destiné. Je me fige aussitôt lorsque je comprends qu’elle ne va pas ouvrir la bouche pour me saluer.

    Alors, Chaton, tu ne pouvais pas t’empêcher d’intervenir ?

    Ne m’appelle pas comme ça.

    Je t’ai manqué ? demande-t-elle avec impétuosité.

 

 

Suis moi et abonnes toi

One Reply to “Nos Dernières Traditions de Cherylin A. NASH et Lou JAZZ”

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Social media & sharing icons powered by UltimatelySocial