lettre à Emma partie 2

Regina,

Comment peux-tu me demander de te laisser partir sans chercher à te retrouver ? Je ne le peux pas. De toute manière, je n’ai jamais écouté tes ordres même lorsque tu étais la mairesse et moi le shérif. Nous fonctionnons de la sorte, toi et moi.

Pour une fois que tu es égoïste et penses enfin à toi, je ne peux pas t’en vouloir. En réalité, je m’en veux à moi de ne pas avoir su traduire tes regards. Dieu que je m’en veux, car désormais tu es à l’autre bout du continent. Loin d’Henry, loin de moi. Je suis tellement stupide de ne jamais avoir eu le courage de t’avouer mes sentiments pour toi. Aujourd’hui,  je suis seule comme une idiote alors que mon cœur t’appartient depuis le premier jour.

Je me souviens du soir de notre rencontre. J’ai eu le souffle coupé en posant mes yeux sur toi. Tu es la mère adoptive de notre fils, et je ne pensais qu’à ta beauté sous la lumière de ton porche. Les mots me manquaient, mes jambes me portaient à peine. Depuis cette nuit-là, dès que mon regard croisait le tien, c’est ce que je ressentais. Tu rends mon cœur fou Regina. Aujourd’hui plus encore.

J’ai espéré tous les jours depuis mon arrivée à Storybrooke que tu éprouves une quelconque sympathie pour moi. Parfois, j’osais même croire que tu pourrais éprouver les mêmes sentiments que je ressens à ton égard. Mais je me résignais. Regina Mills et Emma Swan, ceci semblait tellement absurde.

Après le pays imaginaire, j’ai cru durant un court instant que tu partageais mes sentiments. Là, à la sortie de la ville, lorsque tu m’as dit adieu. J’ai cru entrevoir de l’amour dans tes yeux. Si j’avais su que c’était cela, je ne me serais pas retenu de t’embrasser et t’avouer que je t’aimais. Ne te méprends pas Regina. Je t’aime encore et toujours.

J’ai tenté de t’oublier lorsque tu as découvert que Robin était ton âme sœur. Qui suis-je pour me rebeller contre ça ? Je n’allais pas m’immiscer dans ta fin heureuse. Je n’en avais pas le droit. Ton bonheur est ce qui m’est le plus cher. Tu es ce qui compte le plus pour moi. Le véritable amour est un sacrifice. Je me suis donc rapprochée de Crochet.

À y repenser, maintenant que je connais la raison à ton éloignement de ces derniers temps, je ne me serais pas mariée. Pas avec lui du moins, mais avec toi. C’est la raison pour laquelle, j’ai fait annuler le mariage. Toute ma vie, j’ai fait ce que les autres attendaient de moi : être la sauveuse, amener les fins heureuses, survivre, même être une princesse pour ma mère. Tu es ma seule envie Regina.

Alors oui, je t’ai cherché. Trouver les gens est ce que je fais de mieux, tu devrais le savoir. Tu vas me haïr pour mes prochaines lignes, mais si tu savais comme je m’en moque. Quand tu recevras cette lettre, je serais à Los Angeles Regina. Je serais non loin de toi. Retrouvons-nous demain à midi au café du coin de ta rue. Je meurs d’envie de voir ton regard et en comprendre la signification pour la première fois.

Je t’attends,

Emma.

Suis moi et abonnes toi

4 Replies to “Lettre à Emma Partie 2”

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Social media & sharing icons powered by UltimatelySocial