CHRONIQUE DE LA DERNIERE HERITIERE KALLAN DAREN

La dernière héritière

Vous savez tous à quel point j’aime les romances. Ce n’est plus vraiment un secret, enfin pour ceux qui me suivent ! Alors que j’étais en pleine lecture de Capture-moi de Charlie dont vous pouvez retrouver ma chronique par ici, j’ai eu le plaisir de pouvoir échanger quelques mots avec Kallan Daren. J’avais vu son live sur le café et j’avoue avoir été intrigué par la couverture de son roman. C’est donc avec curiosité que je me suis laissée tenter par « La dernière héritière ».

Ce roman suit l’histoire de Lexy, une jeune femme à la vie compliquée et un passé dont elle ne veut pas. Malheureusement, le destin la rattrape et elle n’a d’autre choix que de la subir. Elle qui rêvait d’une vie tranquille et normale, elle obtient tout le contraire. Elle peut tout de même sur l’aide de Kyara sa meilleure amie ainsi que Mark, son mentor. S’ouvre alors un monde de magie que même les humains ne soupçonnent pas.

« La dernière héritière » est le premier roman de Kallen Daren. Avec ce premier opus tiré d’une trilogie, l’auteur nous plonge dans sa passion pour l’univers fantastique. Ce roman est donc bel et bien une romance fantastique. Je le qualifie comme tel, car une histoire d’amour est présente dès le premier tome.

Dès le prologue, Kallen Daren nous amène dans une histoire plus compliquée qu’il n’y parait. Les mystères, le suspense et les non-dits composent ce récit tenant ainsi le lecteur en haleine jusqu’à la dernière ligne de ce tome 1. Nous débutons l’histoire de Lexy par un drame qui rythmera son futur. Elle apprend le jour de son dix-huitième anniversaire la vérité sur les raisons de ce drame la conduisant à découvrir un monde dont elle ignorait l’existence. Son destin se met alors en marche, mais son envie d’une vie normale la pousse à le fuir. Durant quelques années, elle s’en cache, s’en détourne. Malheureusement, le premier tome de l’auteur nous rappelle qu’il ne sert à rien de fuir son destin ou ses responsabilités, car il nous rattrape toujours.

Ce message poignant est la plaque tournante de ce premier opus de Kallen Daren. Dès le prologue, elle nous donne le ton. Tout en nous contant le drame de Lexy, l’auteur nous livre des généralités afin de nous permettre de nous identifier au personnage et à ses sentiments. Je dois admettre que ces « coupures » dans l’histoire du personnage principal ont failli me perdre. Dès lors que j’ai commencé à lire ces généralités, je me suis demandée pourquoi l’auteur avait usé d’un tel procédé. Elle n’en avait pas besoin. Sa plume ainsi que l’histoire suffit amplement pour permettre aux lecteurs de deviner les émotions de Lexy. Par ailleurs, il est parfois judicieux de laisser aux lecteurs se créer ses propres émotions. Mis à part ses généralités dès le prologue, le reste du livre est d’un style captivant.

Comme je l’ai dit précédemment, je suis une  fan de romance. Changer de genre n’était donc pas dans mes plans, mais je dois admettre que « la dernière héritière » a su me convaincre. Dès le premier chapitre, j’ai plongé la tête la première dans l’histoire de Lexy. Ce personnage est une complexité que j’apprécie. Sa profondeur fait d’elle le pilier de ce roman. À chaque aventure, il m’est toujours impossible de deviner sa réaction. C’est ce qui m’a le plus plu dans ce roman. La complexité et le mystère. Outre le fait que Lexy n’est pas une humaine normale, son destin la rattrape et l’oblige à se remettre en cause.

La découverte d’un monde parallèle rempli de magie la chamboule et l’effraie à tel point qu’elle met un point d’honneur à le fuir. Elle y parvient jusqu’à ce qu’il la rattrape d’une manière que je n’aurais pas pu prédire. J’ai beaucoup apprécié ce retournement de situation et la surprise qu’il m’a apportée. Ce n’est pas tant une chose, mais une personne qui avec son retour marque le début de son aventure et également des problèmes. Avec cette personne arrivent également le mystère et les non-dits.

Outre le fait que Lexy découvre un autre monde et son histoire, elle vit également des questionnements sentimentaux. Dans la plupart des livres, les personnages sont déjà stigmatisés. Nous connaissons dès les premières lignes leur orientation sexuelle tandis qu’ici, l’auteur nous garde dans le brouillard. Ce paramètre s’ajoute ainsi à la complexité du personnage. J’ai beaucoup apprécié les questionnements, mais surtout l’évolution de ses questions. Par ailleurs, sa relation avec Kyara est de la lignée de Lexy : compliquée. À mesure que le destin de Lexy la rattrape, des flashs viennent perturber sa vie paisible. Nous découvrons ainsi son attirance certaine pour sa meilleure amie.

L’installation de cette romance est réaliste. Tout d’abord amie depuis l’enfance, Lexy et Kyara évoluent au gré des années. La plume de l’auteur nous livre une belle histoire avec un passé et une profondeur exquise. Bien plus que cela, Kallen Daren offre aux lecteurs des scènes douces et romantiques dès son premier tome. Il est néanmoins évident que tout n’est pas si simple et la vérité arrivera à séparer nos deux amies.

Une chose que m’a apprise « la dernière héritière » : ne pas se fier aux apparences. Kallen Daren est doué dans le retournement de situation. Avec son style, elle parvient à nous faire croire une chose alors qu’en réalité c’est tout le contraire qui se produit. Des véritables surprises que j’espère retrouver dans le tome 2. En parlant de la plume de l’auteur, je peux vous assurer que malgré sa simplicité, ce style est idéal pour ce roman. Les descriptions sont parfaitement détaillées nous permettant d’imaginer les décors, les endroits et également les personnages. Pourtant, ce que j’ai le plus aimé dans la plume de l’auteur est sa faculté à écrire les scènes d’action. Elle les retranscrit parfaitement et je lui tire mon chapeau. Ces scènes sont claires, parfaitement détaillées, mais surtout bien rythmées. Grâce à cela, Kallen Daren parvient à couper la lenteur de ce premier tome.

En effet, qui dit plusieurs tomes dit nécessairement une mise en place de l’histoire. C’est le rôle de « la dernière héritière » tome 1. Certains se plaindront de la lenteur de ce premier opus et de son manque d’action. Personnellement, je trouve cela nécessaire afin de mettre en place les bases pour les tomes suivants. Par ailleurs, malgré quelques passages longs, ce roman contient de l’action et de la romance. Un mélange parfait pour attirer les lecteurs. Autrement dit, j’ai beaucoup aimé ma première plongée dans l’univers fantastique !

J’ai tout de même un petit reproche à faire à l’auteur. Mais qu’est-ce que cette fin ? On ne peut pas décemment terminer un tome 1 comme cela et laisser attendre le lecteur pour la suite aussi longtemps ! Voilà mon petit cri de rébellion terminé. À quand le tome 2 Kallan Daren ?

Vous l’aurez compris, « La dernière héritière » est un livre à lire si vous aimez les romances fantastiques. Ne passez pas à côté de cette histoire remplie de magie et de mystère ! Vous louperez quelque chose, croyez-moi.

Passage / Réplique favori

Pour les bienfaits de l’histoire et afin de garde une once de mystère, je ne dévoilerais pas mon passage préféré.

Suivre Kallan G Daren

Site internet

Page facebook

Acheter La dernière Héritière
La dernière héritière Kallan Daren

Suis moi et abonnes toi
error

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Social media & sharing icons powered by UltimatelySocial