Hibernation de Karine Jette

« Hibernation » est un livre qui est apparu plusieurs fois dans mes discussions avec les lectrices ou encore sur le café d’Homoromance Editions. Pour avoir lu et adoré « Yoga Chaud », le premier roman de l’auteur, j’ai vite mis son second dans ma pile à lire. Lorsqu’il est enfin venu le temps pour moi de le découvrir, je suis alors allée lire le résumé. À sa lecture, je dois avouer que je n’étais pas certaine de me laisser emporter par cette histoire. Pourtant…

Hibernation raconte l’histoire de Jade et Audrey un couple marié depuis plusieurs années et maman de trois enfants : Léa et les jumeaux terribles Liam et Zoé. Bien que leur vie avec les enfants semble idyllique, il existe une ombre au tableau. En effet, Audrey et Jade ont quelque peu perdu leur passion après la naissance de leurs trois enfants. Entre vie familiale et problème de communication, les deux femmes arriveront-elles à se retrouver ?

Là est le thème que nous livre Karine Jetté avec son deuxième roman. Un savoureux mélange entre romance et vie de famille. Ce thème n’avait jusqu’alors jamais été abordé dans un livre lesbien et il était temps ! L’auteur nous offre avec « Hibernation » un message des plus réalistes: ne pas oublier l’autre, mais surtout ne pas s’oublier soi-même !

Ce roman nous amène dans le quotidien d’Audrey, car le récit est de son point de vue. Cette femme travaille dans un cabinet d’avocat et rentre le soir pour retrouver sa femme, Jade et ses trois enfants. Cette dernière en congé maternité doit subvenir aux besoins journaliers de la petite marmaille. Un emploi à temps complet qui lui prend toute son énergie. Au travers d’Audrey, nous avons ainsi la vision de leur vie de couple. Leur amour toujours présent est en « hibernation » depuis l’arrivée des trois enfants dans leur vie, mais plus particulièrement depuis la naissance des jumeaux. Moi qui ne comprenais pas vraiment le sens du titre du roman, ma lecture fut un déclic ! Mais enfin Laurie, hibernation quoi ! Comme je l’ai avoué précédemment, je ne pensais pas arriver à entrer dans ce roman. La raison est simple, j’avais peur de ne pas comprendre la situation des personnages. Il ne faut pas se mentir, les personnes célibataires et sans enfants auront surement plus de mal à s’identifier à Audrey et Jade. Pourtant malgré cela, Karine a su m’agripper jusqu’au bout ! N’ayez crainte, l’histoire ne tourne pas uniquement autour de la famille.

Hibernation est avant tout une romance. Oui, je le qualifie de romance à part entière, car pour ma part, l’amour entre Jade et Audrey, les deux mamans, est la pierre angulaire de ce roman. Bien que leur quotidien avec les enfants soit présent tout au long du récit, c’est ce qui nous permet de comprendre la place de la relation entre les deux femmes. Sans cette vie de famille, Hibernation n’aurait été qu’une romance ordinaire. Ici, Karine Jetté nous dépeint une histoire de couple une fois une famille fondée. De ce fait, ce bouquin est incroyablement réaliste ! Je pense d’ailleurs que c’est le point fort de ce deuxième livre. À mesure que nous avançons dans l’histoire, nous nous rendons compte que tout n’est pas si rose et que des épines existent dans cette famille. D’ailleurs, l’épine considérable était la passion. Cette dernière est essoufflée et Audrey se rend compte que cela l’éloigne de sa femme. Non pas que le sexe est important, Karine nous le fait clairement comprendre. Non, ce qui manque est la connexion des deux âmes comme l’auteur aime l’écrire.

Cet obstacle, pas des moindres, est ce qui nous tient en haleine jusqu’à la fin du roman. Entre mauvaise communication, susceptibilité et stratagème, les personnages ont une profondeur qui nous permet de nous identifier ou bien imaginer leur ressenti. Je suis convaincue que l’utilisation du « je », est un excellent choix de la part de l’auteur. Grâce à cela, nous parvenons à nous immiscer dans cette vie de couple sans avoir l’impression de violer leur intimité. Bravo ! Outre ce fait, j’aimerais rebondir sur les protagonistes. Tout d’abord Audrey. Étant de son point de vue, il nous est facile d’avoir son point de vue sur toute cette situation. Cette femme se pose beaucoup de questions et constate la première que son couple s’éloigne, que la flamme du premier jour s’éteint. J’ai particulièrement aimé ses interrogations, ses introspections, car cela montre parfaitement son engagement. Après tout, elle aurait pu rejeter la faute sur sa femme, mais cela n’est pas le cas. Bien au contraire, elle la comprend. Jade de son côté nous est décrite à travers les yeux d’Audrey. Malgré ce point de vue, nous en apprenons beaucoup sur elle et ses réactions sont parfaitement dépeintes dans les dialogues. En somme, ses deux personnes ont été très bien construites.

Les trois enfants sont bien sur une part importante dans cette histoire. Présents, ils n’étouffent pas ni ne volent la vedette aux deux femmes et c’est ce que je craignais dans les premiers chapitres. Karine Jetté a mené à bien son écriture. Elle les a utilisés afin d’illustrer le quotidien, la situation, mais également pour apporter des doses d’humour, de tendresse et de caprices. Bah quoi ?! Ce sont des enfants en bas âge ! Au-delà des enfants, Bianca et Geneviève sont le couple à l’opposé d’Audrey et Jade. Meilleures amies, ce couple d’amies nous donne la version d’une relation neuve. Celle où la passion est dévorante. Audrey le dit d’ailleurs, elle les envie. J’ai apprécié d’avoir ce point de comparaison qui est souvent l’élément déclencheur dans nos introspections.

Outre le fait que ce roman aborde un thème jamais lu encore, je suis ravie de retrouver le style de Karine Jette. La fluidité de ses phrases, son côté québécois qui m’a fait sourire parfois durant ma lecture, mais surtout la façon dont elle aborde les sentiments. Yoga chaud ne permettait pas forcement d’approfondir l’amour entre les deux personnages, mais ici, l’auteur nous livre un nouveau talent. En plus d’écrire des scènes « hot » sans tomber dans le vulgaire, Karine retranscrit l’amour et l’engagement comme personne. À travers les différentes sorties en famille, elle a su me faire voyager et donner envie de visiter Montréal ! Je n’ai trouvé aucune lenteur dans ce bouquin, car l’auteur savait parfaitement où s’arrêter dans ses chapitres ou scènes. Tout comme pour son récit, Karine a su mettre le mot « fin » là où il le fallait. Je ne suis pas restée sur ma faim. J’ai lu les dernières lignes avec un baume au cœur.

Avant de vous quitter, je me dois tout de même de vous avertir. Le titre a beau être « Hibernation », les glaçons ou une bonne glace peuvent être utiles pour certains passages. Je dis ça, je ne dis rien. Sachez simplement que si vous avez froid, lire ce deuxième roman de Karine Jetté peut vous réchauffer.

Vous l’aurez compris, « Hibernation » est une belle romance. Installez-vous auprès du feu avec votre conjointe, conjoint ou femme, bref la personne qui partage votre vie et lisez-le, ensemble. Vous passerez un excellent moment ainsi que trouver des réponses à vos questions si vous vous trouvez dans la même situation d’Audrey et Jade. En conclusion, n’hibernez plus et procurez-vous « Hibernation » !

Passage ou réplique préférée
  • Est-ce que tous les bébés sont aussi difficiles ou c’est juste les nôtres qui sont vraiment intenses ?
  • Je me pose cette question au moins dix fois par jour. Peut-être qu’on se ramollit avec l’âge…
  • Hé, parle pour toi !
Acheter Hibernation
Hibernation de Karine Jetté
Suivre Karine Jetté

Facebook

Site

Suis moi et abonnes toi
error

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Social media & sharing icons powered by UltimatelySocial