Les désordre de ma vie swanqueen fanfiction

Le bruit distinct des clefs dans la serrure conforta la brune sur la fin de sa journée éreintante de travail. Elle avait mal aux pieds, emprisonnés dans ses bottes trop petites et la fatigue la rattrapait. Pourtant son corps s’était rapidement fait au rythme et heure matinale, mais aujourd’hui, le service avait été intense. Elle ouvrit la porte puis lâcha un soupire en constatant que l’appartement était en désordre. Elle connaissait parfaitement la raison à ce bordel dans le salon. Des pulls sur le dossier du canapé, les coussins éparpillés sur le sol, un bol de céréales non fini sur la table du salon. Cela aurait dû la mettre en rogne, mais bien au contraire, elle en sourit.

Après s’être dévêtit de son manteau, ses bottes et mit de la musique, elle s’attela à ranger l’appartement. Elle avait l’habitude de rentrer après son service de midi et de voir la vie bien rempli qu’avait subie l’appartement pendant son absence. Se mouvant sur la musique, la brunette attrapa les pulls puis les jeta dans la chambre de leur propriétaire. Une fois l’espace de vie soigneusement ordonné, elle mit un pas dans son univers. La cuisine.

Oui. Regina aimait cuisiner. C’était sa passion qu’elle avait la chance de pouvoir exercer, chef de son propre restaurant dans la ville de Boston. Elle sortit son carnet de recette, qui en réalité se résumer à des ratures, essais de recette, découverte de nouveau mélange. La chef notait absolument tout dans son journal. Elle travaillait d’ailleurs sur une nouvelle entrée pour son restaurant. Une entrée qu’elle avait bien du mal à perfectionner. Stylo entre ses lèvres, elle lisait ces dernières observations.

Le bruit de la cuillère en bois tapant contre l’acier du saladier accompagnait Regina qui s’afférait depuis des heures déjà. L’évier ressemblait à une montagne, les différents plats s’emboitaient attendant d’être lavés. Elle plongea un doigt dans la préparation puis réprima une grimace. Quelque chose manquait. Elle relu ses mots, en rajouta, griffonna avant de reprendre le mélange ajoutant de la coriandre. Elle n’était pas loin de ce qu’elle s’était imaginée pour cette nouvelle entrée, mais un ingrédient manquait à l’appel. Depuis un mois qu’elle y travaillait, il lui manquait ce petit quelque chose qui faisait toute la différence.

La porte de l’appartement s’ouvrit tirant Regina de son travail. Elle sourit tendrement en voyant la blonde, bonnet sur la tête, le nez rouge, gants aux mains enlever son sac en bandoulière pour le jeter sur le canapé. Voilà le désordre qui rentrait. Bien que ses yeux fussent concentrés sur la mixture dans le saladier, surveillant la cadence de mélange, elle savait que la blonde enlevait son manteau.

–       Hey Darling ! Emma salua en contournant le comptoir pour déposer un bisou sur la joue de la chef.

–       Salut Em’. Regina sourit tout en continuant sa préparation. Emma plongea un doigt dans le saladier et le porta à sa bouche. Sors tes doigts couverts de feutre de mon entrée ! La cuisinière râla en menaçant la blonde de sa cuillère en bois.

–       Preuve que j’ai travaillée dur ! Et toi, tu me menaces. L’illustratrice se plaignit en s’appuyant contre le comptoir. C’est une nouvelle recette ?

–       Oui. J’essaie une nouvelle entrée, mais j’ai un souci avec l’équilibre sucré, salé. Je n’ai pas encore trouvé le bon zest et les bonnes mesures.

–       Ce que j’ai gouté était plutôt pas mal.

–       Il faut que ce soit…

–       Parfait. Je sais. Emma sourit avant d’enlacer la brune par derrière. Tu es la meilleure cuisinière de la ville, tu vas y arriver. Elle la rassura en posant son menton sur son épaule pour l’observer travaillé.

–       Merci Em’. Regina répondit en illustrant sa gratitude par un baiser sur la joue de la blonde. Je nous ai fait des lasagnes pour ce soir.

–       Qu’est-ce que je disais, la meilleure ! La blonde répéta en se dirigeant vers son sac pour en sortir une enveloppe. Il y a une lettre pour toi.

Intriguée par cette information, la chef laissa sa recette de côté, s’essuya les mains sur un torchon qu’elle jeta sur son épaule avant de récupérer l’enveloppe des mains d’Emma, qui haussa les épaules. Ne sachant pas de ce qu’il pouvait s’agir, Regina ouvrit la lettre. Ses yeux parcoururent le titre avant de soupirer bruyamment. L’illustratrice qui s’afférait à mettre les couverts, s’arrêta derrière la brune afin de lire par-dessus son épaule.

Quelle est donc cette lettre ? Vous le saurez en lisant la suite sur fanfiction.net

Suis moi et abonnes toi

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Social media & sharing icons powered by UltimatelySocial