Associées, une rencontre inattendue d’Alexandra Mac Kargan

associées d'Alexandra Mac Kargan

ASSOCIEES d’Alexandra Mac Kargan

Dylan est une star dans le domaine du jeu vidéo : une créatrice d’univers de talent que toute la profession s’arrache. Son personnage public, extraverti et extravagant, sa vie débridée sont des protections efficaces contre toute attache.

Gabrielle est une jeune femme d’affaire, fière et respectable, dont la société est au bord de la faillite. Aujourd’hui, sa société est le centre de sa vie. Engager quelqu’un comme Dylan pourrait la sauver, mais quel prix devra-t-elle payer pour cela ?

Derrière les apparences, se profile une rencontre constellée d’obstacles mais aussi de découvertes inattendues.

______________________

Cette histoire me laisse mitigée. Autant quand j’ai lu les avis laissés sur ce livre, tout de même 35 avis et cinq étoiles, j’ai foncé tête baissée l’acheter. Ne vous méprenez pas, Associées est un très bon livre. Alors un avis mitigé Laurie ? J’y viens.

Dès la première page de ma liseuse, j’ai grincé des dents. L’histoire est écrite à différents points de vue. Déjà, cela m’a quelque peu rebuté. Pour être clair, je ne suis pas une lectrice qui apprécie les différents points de vue dans une histoire. Vous pouvez le constater dans mon style d’écriture d’ailleurs. Changer de point de vue au cours d’un chapitre n’est pas ma tasse de thé. Je me perds facilement dans les personnages, ne sachant plus qui dirige ce point de vue. Ajoutez à cela une écriture à la première personne, autrement dit « je » et là, vous me perdez totalement. Associées est donc un style qui a peiné à me tenir intéressé. Ceci est vraiment dommage.

Attirée par l’histoire, j’ai tout de même poussé ma lecture jusqu’à la fin. Je devais savoir comment cette aventure, ce couple improbable allait terminer. Naviguant encore soupire, grincement de dent, retour en arrière pour me rappeler qui menait le paragraphe, j’ai atteint la fin en trois jours.

Le personnage de Dylan est intéressant, frais et séduisant. J’ai pu ressentir son charme opéré tout au long de ma lecture. Il est incroyable bien construit et profond. Dylan est d’ailleurs mon coup de cœur dans cette histoire. Une femme forte, mais pourtant sensible et attentionnée.

Pour autant, au côté d’un tel personnage, il en faut un tout aussi puissant. Malheureusement, Gabrielle n’est pas à la hauteur. J’ai trouvé ce personnage lunatique. Un coup elle dit oui, pour se rétracter quelques secondes après. Gabby est une jeune femme que l’on découvre à mesure des pages, mais qui reste pour moi un personnage non inachevé. Au départ froide, sûre d’elle, tenant tête à Dylan, elle devient au fur et à mesure d’une niaiserie… timide, perdue, je ne la reconnaissais plus.

Pourtant malgré cet aspect négatif, le couple fonctionne. Il m’a attrapé dans ses filets, avec les rebondissements qui l’entravent. L’intrigue est également intéressante et pu commune ce qui m’a permis de tenir jusqu’au bout. Même si je dois être honnête certains passages et actions ne peuvent être réels. Simuler un enlèvement est digne d’une série télévisée diffusée avant le diner du soir.

Comme je vous l’ai annoncé au début de cette chronique, le style d’écriture ne m’a pas convaincu. L’usage des différents points de vue et de la première personne sont des aspects négatifs. Je parle pour ma personne évidemment. Vous pouvez parfaitement adorer ce style d’écriture. A ceci, je dois ajouter le langage familier. En effet, l’autrice use d’un niveau de langage assez populaire. Bien que les personnages soient jeunes, presque la trentaine si mes souvenirs sont bon, leurs mots pourraient être quelque peu soutenus. J’ignore si c’est un choix volontaire de l’auteur ou si c’est le cas dans ses autres romans, seulement, je m’attendais à un autre niveau de vocabulaire.

Attention, je ne dénigre en rien le travail effectué par Alexandra Mac Kargan ! Je donne simplement mon ressenti sur Associées. Toutes les histoires ne peuvent pas toucher mon cœur. À moins que le fait d’avoir lu cette histoire après 6h22 place 108 est eu un effet négatif. Comme le retombé d’un soufflet. Je l’ignore.

Dans tous les cas, Associées n’entre pas dans mon top dix. Cette expérience me fait douter quant à l’achat des autres romans de cette autrice. J’aurais aimé lire Revenge, mais si le style d’écriture est le même, je m’abstiendrai.

Outre ces ressentis, j’ai tout de même trouvé l’histoire intéressante et originale. Donc pour les lecteurs dont le changement de point de vue et l’écriture à la première personne n’entachent pas la lecture, je vous recommande ce livre. En revanche, si vous êtes comme moi, choisissez un autre livre.

Vous procurer Associées, une rencontre inattendue:

https://amzn.to/2r7eGRx

Suis moi et abonnes toi

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Social media & sharing icons powered by UltimatelySocial